Logo Lite
Choix offre électricité

Comment bien choisir son offre d’électricité ?

Le marché de l’électricité est ouvert à la concurrence depuis 2007 et alors que les deux tiers des foyers français sont toujours chez le fournisseur historique EDF, beaucoup de changements vont bouleverser encore le paysage concurrentiel de cette rentrée : hausse des TRV, pricing dynamique, hausse des prix de marché, etc.

Si vous trouvez qu’il est temps de changer de fournisseur d’électricité et d’offre, nous allons vous aider à y voir plus clair pour vous guider dans vos choix.

Prix de l’électricité : qu’est-ce qui va changer ?

Comme chaque année en août, on peut s’attendre à une hausse des prix de l’électricité. C’est bien encore le cas cette année. Le Tarif Réglementé de Vente de l’électricité (TRV) augmente d’environ 0,5% pour tous les foyers ayant souscrit à l’offre Bleu EDF ou disposant de toute offre indexée sur le TRV.

Les raisons ? Elles sont assez complexes et étudiées par la Commission de Régulation de l’Énergie. Principalement cette fois, c’est une modification de la taxation qui en est la cause, ainsi que la mise à jour de la composante de rattrapages des montants non couverts en 2019 et la hausse de la contrepartie financière versée aux fournisseurs d’électricité quant à la gestion client. 

Si comme 34% de nos utilisateurs vous êtes chez EDF ou si comme 41% vous avez  souscrit une offre indexée au TRV, votre facture d’électricité risque d’augmenter. 
Vous pensez à changer d’offre d’électricité pour en trouver une qui corresponde mieux à vos usages, mais vous ne comprenez pas les différentes subtilités entre chaque offre ?

Pour que rien ne vous échappe dans ce choix complexe, on décrypte en détail dans cet article les composantes auxquelles il vous faudra faire attention.

Sommaire

TRV ou offre de marché ?

Quelle est la différence entre une offre au TRV et une offre au prix du marché ?

L’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence a eu deux conséquences directes pour les consommateurs : d’une part l’arrivée de nouveaux fournisseurs (qu’on a appelé fournisseurs alternatifs). EDF n’a plus été le seul à proposer de l’électricité aux particuliers à partir de ce moment et chacun pouvait librement changer de fournisseur. D’autre part, les fournisseurs ont pu proposer des prix de marché, c’est-à-dire des prix qu’ils fixaient librement, en fonction du marché, de leur capacité à négocier les prix avec les producteurs, etc. Ils s’opposent aux TRVE (tarifs réglementés de vente d’électricité) fixés par les pouvoirs publics et que seul EDF peut proposer pour l’électricité. Si vous souhaitez entrer plus en détail sur le sujet, nous avons rédigé un article plus complet sur les différences entre le TRV et les prix de marché.

TRV et prix de marché  : quelles conséquences sur ma facture d’électricité ?

Pendant longtemps, les consommateurs se sont méfiés des prix de marché proposés par les fournisseurs d’électricité, préférant rester au TRV chez EDF ou préférant une offre indexée sur le TRV, c’est-à-dire, qui évolue au même rythme que le TRV : si le TRV augmentait l’offre indexée augmentait, si le TRV diminuait, le prix de l’offre indexée baissait également. En cause, la crainte de la volatilité des prix de marché, contrairement à un TRV dont l’évolution restait encadrée deux fois par an par la législation française.

Seulement voilà, le TRV ne reflète pas totalement la réalité du marché et les fournisseurs subissant dans le même temps les prix de marché qui sont plus hauts, ont du mal à s’aligner avec le TRV, créant une situation économiquement compliquée.

En conséquence, les factures d’électricité des particuliers ont constamment augmenté depuis plusieurs années, qu’ils aient souscrit à des offres au TRV ou indexées sur le prix du TRV ou non.

Comment ont évolué les TRV en moyenne ces dernières années ?

Pour mieux comprendre l’évolution des TRV sur lesquels les fournisseurs d’électricité se basent pour facturer les consommateurs, voici un graphique montrant l’évolution des TRV.

Ci-dessous, nous comparons les évolutions tarifaires d’une offre indéxée au TRV avec le TRV.
On remarque que les offres indexées sur le TRV ne suivent pas forcément les mêmes évolutions que ce dernier, il faut tout de même donc être vigilant et se renseigner sur les tarifs pratiqués par les différents fournisseurs.

Que faut-il choisir entre une offre indexée sur le TRV ou une offre au prix du marché ?

L’avantage des offres indexées sur le TRV ? Elles proposent des prix moins chers que les tarifs réglementés. 

Dans la plupart des cas, le prix du kWh est annoncé comme X% moins cher que le TRV (par exemple, pour l’offre de Greenyellow, le kWh est 10% moins cher). 

Chez certains fournisseurs, c’est le prix de l’abonnement qui est inférieur à celui du TRV (par exemple pour les offres Eco et Safe, chez Planète OUI, l’abonnement est 20% moins cher que le tarif réglementé. 

Sachez que ces réductions concernent les prix hors taxes et qu’une fois les taxes appliquées, vous économiserez en réalité un peu moins que le pourcentage annoncé. 

Enfin, le TRV évolue deux fois par an : au premier février et au premier août de chaque année. Ainsi, les fournisseurs proposant des offres indexées au TRV ne peuvent changer leurs prix que deux fois par an au maximum. Si vous cherchez à faire des économies et une certaine stabilité des prix, les offres indexées sur le TRV sont de bonnes options.

 

Les offres à prix de marché fonctionnent ainsi : le fournisseur est libre de fixer ses prix et peut les modifier plusieurs fois dans l’année en prévenant un mois à l’avance ses clients. Ce sont souvent des offres qui affichent des prix plus élevés que pour les offres indexées sur le TRV.

Si faire des économies n’est pas un objectif pour vous, vous pouvez choisir une offre au prix de marché parce qu’elle vous permet de financer la production d’énergie verte, de financer des projets sociaux (comme chez Enercoop par exemple), d’avoir un service client efficace ou encore de recharger sa voiture électrique.

Les offres à prix fixes 

Qu’est-ce qu’une offre à prix fixe ?

Certains fournisseurs proposent des offres à prix fixes pour 1, 2, 3 ou 4 ans. Ils garantissent que les prix ne vont pas changer durant toute la durée de votre contrat, qu’ils soient indexés sur le TRV ou sur les prix de marché.

Les points à retenir sur les offres à prix fixes

Ces offres sont en général plus chères que les autres, car elles font le pari d’une hausse à venir. Elles ne sont donc pas rentables immédiatement.

Sachez qu’en cas de baisse du TRV, certains fournisseurs revoient les prix de ces offres à la baisse, dans la limite de -7% par rapport aux tarifs initiaux. 

Bien que leur nom puisse évoquer le contraire, souscrire une offre à prix fixe ne vous engage pas pendant toute la durée de garantie (1, 2, 3 ou 4 ans). Comme pour tout contrat de fourniture d’électricité, vous pouvez y mettre fin à tout moment, et changer de fournisseur.

Analyse consommation

Faites des économies sur votre offre d'électricité

Identifiez l'offre d'électricité qui vous fera économiser le plus

Analyse consommation

Option base ou heures creuses ?

Qu’est-ce que les heures creuses ?

Quasiment tous les fournisseurs d’électricité proposent l’option base et l’option heures creuses. En option base, consommer de l’électricité coûte le même prix quelle que soit l’heure de la journée. En option heures pleines/heures creuses, on paye l’électricité moins cher si on consomme sur les plages horaires fixées par le gestionnaire de réseau (en général 8h qui peuvent être réparties la nuit ou quelques heures en pleine journée et la nuit). Seulement, l’électricité consommée en heures pleines (hors des heures creuses) coûte beaucoup plus cher.

Est-ce que les heures creuses sont rentables ?

Les heures creuses peuvent être rentables pour des foyers qui parviennent à consommer beaucoup d’électricité en périodes d’heures creuses.

Seulement, de nombreux consommateurs ne rentabilisent pas leurs heures creuses, encore aujourd’hui.

Une étude menée auprès de nos utilisateurs révèle que 41% d’entre eux ne rentabilisent pas leur option “heures creuses”, 75% réalisent moins de 2% d’économie par rapport à une offre en base, 95% réalisent moins de 5% d’économie

En effet, il n’est pas si aisé de réduire sa consommation d’électricité en journée et de différer au maximum ses usages importants la nuit (programmer un lave-vaisselle, un lave-linge, un sèche-linge…). De plus, si on consomme davantage en période pleine, on risque de payer plus qu’en option base car le prix du kWh en heures pleines est supérieur au prix de base.

Enfin, l’abonnement heures pleines/heures creuses coûte plus cher, il faut donc arriver à rentabiliser également son abonnement. 

Si l’on n’a pas la possibilité ou l’envie de changer ses habitudes de consommation, l’option base s’avérera plus intéressante…

Les options Week-end, Zen, Voiture électrique, Heures super creuses et autres…

 

Existe t-il d’autres options d’offres liées aux habitudes de consommation ?

Oui il en existe plusieurs, à l’image de l’option heures pleines/heures creuses. Elles fonctionnent de la même manière : plus on parvient à consommer à des moments précis, moins l’électricité coûte cher.

L’option Week-end

Certains fournisseurs proposent des offres à prix réduit en consommation le weekend : EDF, Engie, Ohm Énergie. Prenons pour exemple l’offre Zen d’EDF. Avec cette offre, le prix du kWh est assez bon marché le weekend mais plus élevé que la normale en semaine. Si on n’est pas souvent chez soi en semaine et qu’on consomme beaucoup le weekend, l’offre peut s’avérer intéressante, par exemple si vous avez une maison de campagne.

L’offre Zen + d’EDF

Avec l’offre Zen + d’EDF, en plus de payer l’électricité moins cher le week-end, on choisit trois jours supplémentaires en semaine où le prix sera moins cher. Pour rentabiliser cette option, il faut être très fixé sur ses habitudes et son emploi du temps : consommer en heures pleines les autres jours de la semaine coûtera beaucoup plus cher !

Cette formule est plus intéressante que l’offre Zen “classique”, puisqu’on bénéficie de trois jours supplémentaires, mais l’abonnement est un peu plus cher.

Les offres spéciales pour les voitures électriques

Certains fournisseurs proposent des offres spécialement pour les propriétaires de voiture électrique. L’abonnement coûte plus cher mais on bénéficie d’heures creuses à un prix plus intéressant.

La recharge de la voiture électrique à domicile faisant augmenter la consommation électrique, il est judicieux d’envisager une option qui permette de le faire à un moindre coût. Avec ce type d’abonnement, on peut donc profiter d’heures fixes où on peut recharger sa voiture à un tarif plus bas.

Les Heures super creuses

TotalEnergies propose une option “Heures super creuses” : il s’agit d’une plage de 4 heures au sein des heures creuses où l’électricité coûte encore moins cher que les heures creuses.

Un avantage supplémentaire si on a des appareils énergivores dont on peut différer la marche encore plus précisément à ces heures super creuses. Par exemple programmer la recharge de sa voiture électrique ou ses lave-linge et sèche-linge.

Le coût de l’abonnement à cette option étant plus élevé qu’une simple option heures creuses (et donc plus élevé que l’option base), il faut vraiment s’assurer qu’on puisse la rentabiliser. Autrement, comme toutes les autres options, elle risque de vous coûter plus cher que l’option Base.

Et les options Tempo et EJP d’EDF ?

Beaucoup d’utilisateurs disposent toujours des options Tempo et EJP d’EDF et hésitent à les abandonner, puisqu’ils ne pourront pas y souscrire à nouveau, EDF ne les proposant plus aux nouveaux abonnés. 

Le principe des options Tempo et EJP : EDF vous prévient la veille si le lendemain sera coûteux en consommation électrique ou non. Cette offre avait pour objectif la gestion de la saturation du réseau électrique et incitait à différer ses consommations à des moments où l’électricité était moins demandée.

Aujourd’hui, la rentabilité de ces options est vraiment difficile à atteindre et la plupart de nos utilisateurs qui en disposent n’y gagnent pas assez.

Que faut-il retenir de la rentabilité de ces offres où l’électricité coûte moins cher à des moments définis ?

Adapter sa consommation électrique au jour le jour (et même heure par heure) n’est pas chose facile pour tous les foyers, particulièrement pour les foyers énergivores. Ces offres peuvent valoir le coup seulement dans certains cas : 

  • on sait que l’on peut adapter ses habitudes très facilement : renoncer à une lessive de dernière minute en heures pleines, faire charger ses appareils ou sa voiture la nuit uniquement.
  • on sait à l’avance précisément quand on va consommer, ce qui signifie qu’il faut être très organisé. Par exemple, les offres Zen et Zen + peuvent valoir le coup. 

Pour calculer la rentabilité de son option heures creuses, nous avions rédigé cet article, n’hésitez pas à le consulter !

Une offre d’un nouveau genre : le pricing dynamique

Qu’est-ce que la tarification dynamique ?

Une directive européenne datant de 2019 oblige les fournisseurs de plus de 200 000 clients à proposer une offre à tarification dynamique avant l’été 2023. Certains petits fournisseurs ont saisi cette occasion pour d’hors et déjà s’installer sur ce nouveau terrain. 

Le principe ? La consommation est facturée en fonction du prix réel du kWh d’électricité sur le marché. Toutes les heures, ce prix est mis à jour et on est facturé en fonction du prix du kWh au moment où on a consommé de l’électricité. On connaît 24h à l’avance le prix que le kWh va nous coûter. Ainsi, cela permet de consommer au plus bas prix si on choisit bien l’heure à laquelle on consomme.

Est-ce que cette offre vaut le coup ?

Une première remarque : les prix du marché évoluent plus fréquemment mais ne sont pas forcément inférieurs aux TRV.

Par exemple :  le 28/07 à 17h, le prix du marché était à 0,182€/kWh TTC, tandis que le tarif réglementé était à 0,158 €/kWh TTC.

Il faut donc être prêt à utiliser ses appareils énergivores aux moments où les prix sont les plus bas, ce qui n’est pas toujours possible pour tous les consommateurs.

D’autre part, en cas de hausse du prix du kWh d’électricité, on risque d’en pâtir directement, si on n’a pas la possibilité d’adapter très rapidement sa consommation. En imaginant que les prix soient très élevés sur une journée entière (>0,2€ TTC/kWh), la consommation coûtera très cher ces jours-là.

La CRE (Commission de régulation de l’énergie) a défini un plafond pour éviter que les consommateurs paient trop cher leur électricité si les prix de marché venaient à trop augmenter (comme ça a été le cas par exemple au Texas lors de la vague de froid). Si le prix payé par le consommateur dépasse ce plafond, en fin de mois, le consommateur est régularisé et sa facture plafonnée à deux fois le montant qu’il aurait payé au tarif réglementé d’EDF.

Quels fournisseurs proposent la tarification dynamique ?

Barry est actuellement le premier et seul fournisseur à avoir proposé cette offre. C’est un fournisseur qui s’adresse plutôt à des consommateurs à l’aise avec les nouveaux outils technologiques : l’offre est 100% digitale avec une application qui permet un suivi de consommation en temps réel.

Les offres vertes

Si vous avez en tête de changer de fournisseur et souhaitez faire un geste pour la planète, vous vous êtes probablement intéressé aux offres vertes. On vous explique comment elles fonctionnent.

Que sont les offres vertes ?

Première chose importante à savoir, lorsqu’on souscrit un contrat d’électricité verte, on ne consomme pas directement de l’électricité d’origine renouvelable.

Le fournisseur s’engage en réalité à racheter l’équivalent de la consommation électrique annuelle de ses clients, sous forme de garanties d’origines, a postériori. Ces garanties d’origine encouragent l’injection dans le réseau d’électricité européen, d’électricité issue de productions renouvelables.

Dans ce cas peut-on soutenir la production d’énergie renouvelable en France ?

Heureusement, même s’il n’est pas possible de consommer vert directement, certains fournisseurs travaillent avec des coopératives ou s’engagent à acheter de l’électricité issue de productions renouvelables d’origine française. Ces offres sont en général un peu plus chères que les offres vertes classiques mais permettent de financer la production renouvelable locale.

Parmi les fournisseurs proposant ce type d’offre vous trouvez Planète OUI, Électricité de Provence, Llum… Elles portent souvent l’appellation “petits producteurs”.

Peut-on produire sa propre électricité verte ?

Une solution possible est également l’auto-production/consommation. Certains fournisseurs d’électricité (comme Engie, Planète OUI ou JPME ) offrent la possibilité de s’équiper en panneaux solaires afin de produire soi-même son électricité. 

L’électricité produite peut soit être réinjectée dans le réseau soit stockée dans une batterie que le fournisseur vous vend pour que vous puissiez la stocker, la consommer ou la revendre.

Sachez que cette solution n’est pas accessible à tout le monde. Les critères d’éligibilité dépendent notamment de la localisation géographique, du type de logement, du taux d’ensoleillement…

Choisir la bonne puissance souscrite

Qu’est-ce que la puissance électrique d’un logement ?

Un petit rappel ne fait jamais de mal, la puissance souscrite, exprimée en kilovoltampère (kVA), correspond à la capacité électrique apparente de votre logement. En d’autres termes, elle définit la quantité maximum d’électricité utilisable en même temps. Elle va dépendre du nombre de personnes dans le logement, du nombre d’appareils et de leur puissance, du type de chauffage mais aussi des habitudes de consommation.

Dès lors, comment choisir la bonne puissance ?

Il peut être difficile d’estimer la puissance pour laquelle souscrire : on ne fait pas forcément fonctionner tous ses appareils en même temps, on utilise peu le chauffage en basse saison etc. Seule une analyse réelle et détaillée de votre consommation, comme nous le proposons avec nos services chez Lite peut vous permettre d’avoir une idée précise de la puissance qui serait la plus adaptée à vos usages quotidiens…

Le prix de l’abonnement dépend directement de la puissance et peut aller de 3kVA à 36kVA.

Avec une puissance souscrite trop faible, on risque de disjoncter trop souvent et de ne pas pouvoir utiliser les appareils dont on a besoin au même moment. Avec une puissance souscrite trop élevée, on paye un abonnement électrique plus cher et surdimensionné pour ses besoins réels.

Enfin, sachez que le prix des abonnements pouvant être différents d’un fournisseur d’électricité à l’autre, la puissance souscrite va donc être directement liée au choix du fournisseur : l’abonnement pourra être plus intéressant à cette puissance souscrite chez un fournisseur, mais plus intéressante avec une autre puissance chez un autre fournisseur.  

Retrouvez plus d’informations à ce sujet en consultant notre article sur la puissance souscrite.

Choisir une offre en fonction de sa puissance souscrite

Nous avons mené ce mois-ci une étude sur la puissance souscrite de nos utilisateurs et avons observé que la puissance la plus souscrite était de 6kVA. Il est intéressant de voir que la plupart des consommateurs Lite ont souscrit une petite puissance

En effet, pour les petits consommateurs, l’abonnement a un peu plus de poids dans la facture que pour les puissances souscrites supérieures ou égales à 9kVA. Il faut également savoir que la plupart des fournisseurs proposant des offres à des prix inférieurs aux TRV baissent le prix du kWh et pas de l’abonnement. Dès lors, si vous avez une puissance inférieure ou égale à 6kVA, peut-être avez-vous intérêt à souscrire chez des fournisseurs proposant des prix intéressants sur l’abonnement.

Si vous avez encore des doutes ou que vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article sur la puissance souscrite.

L’offre duale électricité + gaz

La plupart des fournisseurs de gaz en France proposent aujourd’hui des contrats d’électricité et également des formules, dites “duales”, comprenant l’électricité et le gaz

Est-ce que c’est intéressant de prendre le gaz et l’électricité chez le même fournisseur ?

Tout comme l’électricité, les fournisseurs de gaz ne sont pas forcément des producteurs de gaz. Engie était le fournisseur historique et n’est plus le seul à proposer du gaz. Les autres fournisseurs, EDF y compris, peuvent fournir le gaz et donc permettre de grouper les deux contrats d’énergie.

Sachez tout de même que les offres dites duales restent sous la forme de deux contrats séparés : il faudra signer un contrat pour le gaz et un contrat pour l’électricité, même si on prend les deux énergies chez un même fournisseur.

Quel est l’avantage de souscrire électricité et gaz chez le même fournisseur ?

Certains fournisseurs proposent des avantages aux clients qui souscrivent les deux contrats d’énergie chez eux : remises sur les tarifs, cadeaux, assistance, etc.

Chez Eni, souscrire une offre duale vous accorde une remise de 10% sur le prix de l’abonnement hors taxes sur votre contrat d’électricité et de gaz. L’offre Astucio Eco Protection + offre encore d’autres avantages : pour 3,99€ TTC par mois, vous avez le droit à deux interventions pour le gaz, la plomberie, l’électricité, votre chaudière avec une prise en charge jusqu’à 500€.

Cdiscount Énergie propose une remise de 20€ sur votre prochaine facture si vous souscrivez une offre duale d’électricité et de gaz.

Sowee offre 5% de remise sur l’abonnement HT de votre contrat de gaz si vous combinez les deux énergies.

Engie vous propose une option qui vous permet de suivre votre consommation d’électricité à l’aide d’un capteur pour 3€ par mois avec l’offre Duo Mon Pilotage.

Avez-vous intérêt à souscrire une offre duale électricité et gaz ?

Étant donné qu’en souscrivant une offre mutualisée électricité et gaz, il s’agit en fait de deux contrats séparés chez un même fournisseur, on reçoit toujours deux factures séparées : une pour le gaz et une pour l’électricité.

Aussi, il n’est pas toujours avantageux de souscrire aux deux offres chez le même fournisseur. Certains fournisseurs auront une offre plus intéressante pour vos besoins en gaz, mais auront un tarif pour l’électricité qui le sera moins, et vice-versa.

Malheureusement, il vous faudra regarder avec attention chaque offre.

Heureusement, pour l’électricité, nous vous simplifions la recherche en analysant votre consommation réelle pour vous identifier les offres qui conviendront le mieux à vos besoins.

Pour le gaz, patience, nous travaillons sur le sujet pour vous proposer le même type de service.

Le Service Client

Le service client d’un fournisseur et les services qu’il propose sont souvent un point déterminant pour certains clients, en témoignent les nombreux avis clients laissés sur les réseaux sociaux.

Dématérialisation des supports et du service client

Certains préféreront opter pour un fournisseur connu dont ils peuvent contacter le service client par téléphone.

D’autres seront plus à l’aise avec un fournisseur en ligne qu’il pourront contacter par messagerie.

Les offres dites “Online” de certains fournisseurs partent du principe que la dématérialisation du service permet de diminuer le prix du service : service client, factures, échéanciers se retrouvent en ligne et non plus en papier.

Parmi toutes les offres de TotalEnergies l’offre online est la plus intéressante économiquement : le prix du kWh HT est 10% moins cher que le TRV.

Chez Mint, l’offre online est également la plus inétressante mais vous donne accès à moins d’avantages : pas de service client au téléphone, pas de possibilité de bénéficier de l’option de suivi de consommation .

D’autre part, il existe des fournisseurs qui ne proposent leur service qu’en ligne si une expérience 100% dématérialisée vous tente. Parmi eux on peut citer Barry, Happ-e, Sowee ou encore Wekiwi.

Des services complémentaires plus poussés

Si vous êtes du genre très intéressé par votre consommation électrique et que vous souhaitez aller plus loin dans le contrôle, quelques fournisseurs proposent des services complémentaires pour vous y aider.

Chez Total Energie, vous pouvez obtenir une clef à brancher sur votre compteur Linky pour vous transmettre la consommation en temps réel (et non plus à J+1 ou 2 comme le permet Enedis).

Chez Engie, vous pouvez disposer d’un capteur intelligent qui suit votre consommation également en temps réel. 

Chez Sowee, cela prend la forme d’une station connectée, pour laquelle vous pouvez obtenir une remise en souscrivant une offre d’électricité. 

Chez Barry, votre suivi de consommation est directement disponible sur l’application Barry, vous pouvez suivre votre consommation depuis votre smartphone où que vous soyez.

Analyse consommation

Faites des économies sur votre offre d'électricité

Identifiez l'offre d'électricité qui vous fera économiser le plus

Analyse consommation
Sur le même sujet :
Augmentation des tarifs EDF : faut-il changer de fournisseur ?

Augmentation des tarifs EDF : faut-il changer de fournisseur ?

Si vous aussi avez l’impression que votre facture d’électricité augmente d’année en année, les dernières hausse d du TRV (le Tarif Réglementé de Vente) ne vous ont forcément pas laissé de marbre… Peut être vous êtes-vous même dit qu’il était réellement temps de faire...

Qui est le fournisseur vert et local Electricité de Provence ?

Qui est le fournisseur vert et local Electricité de Provence ?

Électricité de Provence, marque de la société Hydroption (c’est une entreprise qui achète l’électricité verte produite en France et la commercialise via Electricité de provence), est un fournisseur alternatif d’électricité français. Il fournit aussi bien des...

Vérifiez la rentabilité de votre abonnement, ajustez vos options et identifiez les sur-consommations en 3 clics.