Augmentation des factures d'électricité

Augmentation des factures d’électricité : comment faire face à cette situation inédite en 2022 ?

C’est officiel : alors que les prévisions tablent sur une augmentation record de +101 % de certaines factures d’électricité en 2022, de nombreux clients ont déjà vu leur budget électrique exploser en cette fin d’année 2021.

Si le tarif réglementé de vente (TRV) d’EDF ne doit augmenter qu’en février 2022, de nombreux fournisseurs ont déjà commencé à répercuter la flambée des prix de l’électricité sur leurs grilles tarifaires … afin de sauver leur peau. Ainsi, les offres à « prix fixe » ou « prix indexé sur les marchés de gros » ont déjà été fortement revues à la hausse. D’autres fournisseurs n’ont pas même attendu la révision du TRV pour appliquer des augmentations.

Que vous soyez clients d’un fournisseur alternatif ou de l’offre au tarif réglementé d’EDF, il y a donc de grandes chances que vous soyez confrontés à cette hausse drastique des prix d’ici à février 2022.

Alors comment se traduit cette augmentation des factures d’électricité inédite ? Nous vous donnons toutes les clés pour comprendre la situation et pour reprendre rapidement votre budget électrique en main !

Vous avez envie de comprendre le pourquoi et le comment de ces augmentations records ?

Augmentation des cours du gaz sur fond de tensions géopolitiques et de reprise économique, hausse des prix de l’électricité sur les marchés de gros, quantités insuffisantes d’électricité nucléaire dues par EDF… Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver ! Nous vous expliquons tout dans notre article sur la hausse des tarifs de l’énergie.

💣 Le montant des factures va doubler sur certaines factures d’électricité (+101 %)

 

C’est l’histoire d’un engrenage. La flambée historique des prix du gaz qui entraîne dans sa course folle les prix de l’électricité et qui, en augmentant, font décoller la facture de millions de foyers français vers des galaxies très, très lointaines.

Parlons concrètement : +101 %, c’est une facture qui double. C’est une hausse de + 1 730 € par an pour un foyer de 90 m² avec chauffage et eau chaude électriques. Et c’est ce qui risque d’arriver à plusieurs milliers de consommateurs.

D’ailleurs, certaines factures sont déjà impactées. C’est notamment le cas des offres indexées sur le prix des marchés de gros, comme celle d’ekWateur, par exemple.

Mais, mais, mais… c’était sans compter sur l’inventivité – parfois déplacée – de quelques fournisseurs. Prenons l’exemple de Mint, dont les offres d’électricité comptaient parmi les plus compétitives début 2021 et qui a rejoint le palmarès peu glorieux des offres les plus chères en décembre 2021. Logiquement, sa grille tarifaire indexée sur le TRV n’aurait pas dû bouger avant la révision des tarifs début 2022. Et pourtant, les clients de Mint ont vu leur facture augmenter radicalement dès la rentrée 2021 !

Ces pratiques douteuses n’ont pas échappé à l’association Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) qui dénonce des « procédés particulièrement préjudiciables pour les consommateurs »[1] et assigne en justice Mint Energie, GreenYellow, OVO Energy et ekWateur pour « pratiques commerciales trompeuses », « clauses abusives » et « vente sans commande préalable », autrement dit … sans consentement explicite de la part du consommateur. Les fournisseurs doivent comparaître devant la justice le 25 janvier 2022. Oups.

Vous vous demandez quelles sont les offres les plus chères actuellement ? Voici le top 5 des offres les plus chères en décembre 2021 :

La conjoncture actuelle appelle les particuliers à reprendre les manettes de leur consommation énergétique face à des augmentations historiques et des fournisseurs parfois peu scrupuleux. Cela tombe bien : c’est souvent dans les situations difficiles que l’on peut renverser la vapeur !

Concrètement, de combien va augmenter ma facture d’électricité ?

Pour un foyer moyen* se chauffant à l’électricité, la facture peut prendre jusqu’à +101 % : une facture annuelle d’environ 1 720 € avec les tarifs de décembre 2020 grimpe jusqu’à 3 450 € avec ceux de décembre 2021 pour les offres les plus impactées.

📈 +25 % sur les factures des clients au tarif réglementé de vente d’EDF

 

Comme la majorité des Français, vous êtes toujours abonnés aux tarifs réglementés de l’électricité d’EDF ?

Sachez que vous êtes également concernés par l’augmentation des factures d’électricité, même si elle ne se fera sentir qu’en début d’année 2022 : les prévisions actuelles n’annoncent pas moins de +25 % sur les TRV de l’électricité.

Les clients des TRV ne sont pas protégés face à la hausse des prix et leur facture va augmenter également, comme celle des clients des offres de marché.

Alors, pourquoi ?

C’est simple comme bonjour. Pour calculer le tarif réglementé de vente, la Commission de Régulation se base sur plusieurs paramètres : le prix d’accès régulé à l’électricité nucléaire, le coût d’acheminement, le coût de commercialisation, la marge pour le fournisseur, les taxes et … le coût de complément d’approvisionnement en énergie sur les marchés de gros.

Tiens, tiens … ça nous rappelle quelque chose. Et oui : ce sont ces mêmes prix qui ne cessent de dépasser des records depuis la rentrée 2021. Re-oups.

Il faut d’ailleurs garder à l’esprit que les tarifs de l’électricité ont augmenté de plus de 60 % depuis l’ouverture à la concurrence du marché en 2007, selon l’UFC Que-Choisir[2].

 

📣 Que fait l’État pour limiter l’augmentation des factures d’électricité ?

 

Fin septembre 2021 : Jean Castex annonce le gel des tarifs réglementés de vente d’électricité et promet de limiter leur hausse à 4 %.

Pour parvenir à cet objectif, l’État entend jouer sur les taxes afin de compenser l’impact du prix de l’électricité sur les marchés. Mais depuis septembre, la hausse des tarifs d’échange d’électricité a fait trembler les bourses européennes de l’énergie : le prix de l’électricité a dépassé la barre des 225 €/MWh le 8 décembre, soit 0,225 €/kWh.

Or, il semble bien difficile de maintenir un prix global de l’énergie sous le niveau de 0,17 €/kWh (première simulation du TRV moyen suite à une augmentation de 4 %) lorsqu’on sait que son tarif sur le marché est déjà largement supérieur. Rappelons que le montant de votre facture est composé des frais d’acheminement (1/3 environ), des taxes et contributions (1/3 également) et du prix de l’électricité (1/3 environ). Autant dire que la promesse de geler le TRV semble difficile à tenir, même en diminuant la CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité) et la TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité).

Pourtant, le 8 décembre, l’État se disait à nouveau prêt à partir au secours des consommateurs en limitant la hausse des TRV à 4 % avec trois mesures phares : l’allègement des taxes, mais aussi le contournement du calcul traditionnel des TRV et la hausse du plafond de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité et au Nucléaire Historique), demandé depuis longtemps par les industriels et les fournisseurs alternatifs qui espère une réévaluation de 100 TWh à 150 TWh. Dans ce contexte, les augmentations n’auraient donc pas d’effet catastrophique immédiat sur les factures des clients des TRV.

Cette nouvelle annonce montre la volonté du gouvernement de sauver les meubles en cette période de campagne présidentielle marquée par les réminiscences des mouvements contestataires, comme celui des Gilets Jaunes.

… Et après, alors ? Les consommateurs sont en droit de se demander combien de temps le gouvernement sera à même de maintenir les augmentations en cascade, et à quel prix.

 

📅 Combien de temps l’augmentation des factures d’électricité va-t-elle durer ?

 

En effet, la hausse du montant des factures d’électricité n’est pas près de s’arrêter.

La facture des clients abonnés aux offres TRV ou indexées au TRV augmentera dès février 2022, lors de la prochaine révision semestrielle des tarifs réglementés. La limite de 4 % d’augmentation annoncée par l’État devrait contenir l’impact jusqu’en août 2022, date de la révision suivante. Mais il faut souligner que les factures ont déjà augmenté pour un bon nombre de consommateurs, comme nous l’avons noté précédemment.

De plus, il faut savoir que le prix du TRV est calculé sur la base des deux années précédentes. Les tarifs de l’électricité devraient donc continuer à augmenter durant les deux ans qui arrivent sous l’effet différé de la période que nous traversons actuellement. Cela influera naturellement sur la facture globale des consommateurs.

À ces paramètres s’ajoute celui de la météo : un hiver froid aurait pour conséquence de faire augmenter les prix de l’énergie et, par extension, de faire augmenter encore un peu les factures des particuliers.

Enfin, il est fort probable que le prix des quotas de CO2 poursuive sa hausse face à la situation d’urgence climatique actuelle. Cela jouera encore une fois sur le prix de l’électricité et sur le montant des factures.

Bref, si la promesse de Jean Castex apaise certaines inquiétudes, on peut se demander combien de temps et dans quelle mesure elle sera tenue … surtout après l’élection présidentielle.

Finalement, les mesures proposées ne vont-elles pas simplement contribuer à étaler l’augmentation inéluctable des factures d’électricité dans le temps ?

Face à cette incertitude, il est encore plus important de donner aux particuliers la possibilité d’agir pour mieux maîtriser leur budget d’électricité.

 

💰 Comment se protéger des fortes hausses des factures d’électricité ?

 

Bonne nouvelle : en tant que consommateurs, vous avez du pouvoir … et peut-être plus que vous ne le pensez !

Dans ce contexte si particulier, il est plus que jamais nécessaire de (re)prendre la main sur votre budget énergétique pour ne pas subir de plein fouet les hausses des prix de l’électricité.

Vous pouvez activer plusieurs leviers pour faire face à l’augmentation des factures d’électricité :

1. Adaptez votre consommation d’énergie

Des astuces simples peuvent vous aider à réduire votre consommation d’électricité quotidienne et ainsi réduire votre budget énergétique. Ces gestes sont essentiels pour éviter de recevoir des factures au montant exponentiel à l’avenir.

  • Remplacez vos appareils énergivores par des équipements plus performants étiquetés A+++ ou fonctionnant avec des énergies renouvelables (comme un chauffe-eau solaire, par exemple) ;
  • Effectuez des travaux de rénovation énergétique dans votre logement : isolation des murs, du toit, des combles et des sols, mais aussi installation d’un système de chauffage performant et pose de fenêtres et portes à haute efficacité énergétique. Bonne nouvelle : l’État propose de nombreuses aides pour ces travaux !
  • Adoptez des gestes de sobriété : maintenir une température de 19 °C à 21 °C dans les pièces de vie et de 17 °C dans la chambre[3], opter pour un éclairage économe, lancer le lave-vaisselle lorsqu’il est plein, privilégier le mode « off » plutôt qu’ « en veille », éteindre la box Wi-Fi en cas d’absence, etc.

Dernier conseil pour adapter votre consommation, mais pas des moindres : ayez le réflexe “suivi de consommation” pour mieux comprendre la répartition et l’évolution de vos habitudes. Vous vous demandez comment faire ? Lite vous propose un service de suivi gratuit ultra-intuitif … et toujours 100 % indépendant !

2. Vérifiez votre offre actuelle et vos conditions tarifaires

Et oui : les tarifs et les conditions de nombreuses offres ont été modifiés au cours de ces derniers mois … sans que les consommateurs s’en aperçoivent ou puissent donner leur consentement explicite !

C’est ce que montre le graphique ci-dessus : les offres qui étaient réputées pour être les plus économiques sont désormais dans le top des offres les plus chères du marché !

Alors, autant vérifier dès à présent où se situe votre offre en termes de prix. Et mieux vaut deux fois qu’une, au vu du caractère exponentiel des augmentations de prix !

3. Optimisez votre offre actuelle et vos options tarifaires

Vous l’aurez compris : les offres et options qui étaient avantageuses il y a encore quelques mois ne le sont plus forcément aujourd’hui. L’objectif ? Mettre le doigt sur l’offre et les options tarifaires les plus intéressantes par rapport à votre consommation réelle. Pour vous accompagner, Lite met à votre service une expertise indépendante et impartiale. Dans votre intérêt. Pourquoi ? Parce que Lite – contrairement aux comparateurs habituels – est libre de vous conseiller l’offre qui sera la plus optimale pour vous, et non celle qui nous rapportera le plus.

Et le jeu en vaut la chandelle : un foyer moyen* peut dépenser entre 1 715 €/an avec une offre très compétitive … et 3 850 €/an avec une offre beaucoup moins avantageuse.

Certaines offres ont subi une hausse très forte en un an, comme l’indique l’infographie ci-dessous. Si vous êtes client de l’une de ces offres, vous avez donc tout intérêt à souscrire un contrat plus avantageux.

Avec son bilan d’optimisation tarifaire, Lite propose une analyse complète de votre offre et de vos options tarifaires avec une comparaison à TOUTES les offres et TOUS les fournisseurs à partir de votre consommation réelle. Chez Lite, nous vous permettons de connaître les économies réelles par rapport à votre offre actuelle. Et ce, en toute indépendance[4]. En effet, Lite n’est rémunéré par aucun fournisseur.

Le bilan d’optimisation tarifaire Lite est satisfait ou remboursé : si nous trouvons moins de 70 € d’économies par an, nous vous remboursons. Simplement.

L’objectif de Lite ? Proposer une comparaison totalement neutre dans le seul intérêt du consommateur. En d’autres mots : redonner du pouvoir aux particuliers.

 

Sur le même sujet :
Le grand retour des heures creuses

Le grand retour des heures creuses

📢 L’option Heures Pleines / Heures Creuses (HPHC) est devenue plus facile à rentabiliser qu’auparavant ! Oui, nous avons souvent remis en question la rentabilité des heures creuses. Mais le marché de l’électricité est particulièrement complexe et mouvant. Cette...

Lite for Ukraine : le manifeste

La sobriété énergétique est devenue une arme de paix. Et plus que jamais, c’est aux citoyens de s’en emparer en se mobilisant, tous ensemble. Faire une machine à laver, se chauffer, allumer son four pour faire une tarte... Tous les jours, nous consommons de...

Vérifiez la rentabilité de votre abonnement, ajustez vos options et identifiez les sur-consommations en 3 clics.