Conférence Objet connectés - Chaire économie numérique Dauphine

Les objets connectés, un mythe ou une réalité ?

Vendredi 21 octobre, la chaire Économie Numérique de l’Université Paris-Dauphine a publié sa 15è édition du baromètre de l’économie numérique, réalisée avec Médiamétrie, sur les objets connectés.

Lite (ex-Wivaldy) était présent lors de la table ronde aux côtés de spécialistes du sujet pour échanger sur les résultats et sur le vaste sujet de l’étude : les objets connectés.

L’étude montre que les objets connectés font désormais de plus en plus partie du quotidien des Français, 93,5% d’entre eux en ont déjà entendu parler, sans différence sociologique de sexe, d’âge, de géographie ou de catégorie socio-professionnelle. Néanmoins seulement 19% des personnes interrogées possèdent un objet connecté, la montre arrivant en tête de liste.

Si le prix semble être la barrière principale pour ceux qui ne possèdent pas d’objet connecté, leur intérêt est jugé pertinent dans les secteurs de la santé et de la sécurité du domicile. En somme, plus l’objet présente une valeur personnelle réelle, au delà de l’aspect gadget, plus il est pertinent.

Analyse consommation

Faites des économies sur votre offre d'électricité

Identifiez l'offre d'électricité qui vous fera économiser le plus

Analyse consommation

Qu’en est-il des objets connectés et de la consommation d’électricité ?

Sur ce point, 41% des personnes interrogées ont déjà entendu parler du compteur connecté. Cependant, le sujet semble rester l’apanage des hommes avec 53% contre 29% de femmes seulement.

Bonne nouvelle, 56% se disent intéressés par les objets connectés qui leur permettent de suivre leur consommation d’électricité, 16% seraient même intéressées pour s’équiper d’un compteur électrique connecté.

D’ailleurs 63% ont déjà entendu parler de Linky, un objet vraisemblablement plus attrayant pour les hommes, avec près de 80% contre 50% des femmes.

Une étude qui soulève en filigrane un sujet sur lequel nous travaillons beaucoup chez Lite (ex-Wivaldy), l’expérience humaine, car nous sommes persuadés que les outils numériques à notre disposition nous permettent d’optimiser au mieux notre quotidien et même nous rendent meilleur. Au delà de l’objet lui-même, c’est la pertinence des informations qu’on obtient en échange de leur utilisation qui nous permettent de nous améliorer.

Aujourd’hui, peu d’entre nous comprennent ce que nous consommons chez nous. Pourtant, si nous voulons améliorer nos habitudes, notre quotidien et même le monde de demain, il est essentiel de pouvoir prendre conscience de notre consommation d’électricité. À ce moment-là seulement, nous pourrons changer les choses qui doivent être changées.

Nous remercions la chaire Économie Numérique de l’Université Paris-Dauphine de nous avoir convié à ce débat.

Sur le même sujet :
Le grand retour des heures creuses

Le grand retour des heures creuses

📢 L’option Heures Pleines / Heures Creuses (HPHC) est devenue plus facile à rentabiliser qu’auparavant ! Oui, nous avons souvent remis en question la rentabilité des heures creuses. Mais le marché de l’électricité est particulièrement complexe et mouvant. Cette...

Lite for Ukraine : le manifeste

La sobriété énergétique est devenue une arme de paix. Et plus que jamais, c’est aux citoyens de s’en emparer en se mobilisant, tous ensemble. Faire une machine à laver, se chauffer, allumer son four pour faire une tarte... Tous les jours, nous consommons de...

Vérifiez la rentabilité de votre abonnement, ajustez vos options et identifiez les sur-consommations en 3 clics.